• lionel drouvin

La médiation, piste de solutions inédites


Lorsque l’on est individuellement en mouvement l’un par rapport à l’autre, on ne partage pas le même espace-temps. Au plus on est éloigné dans cet espace-temps, au plus l’écart est grand entre ce que chacun vit. Être antagoniste c’est être à la fois contre et tourné dans des directions opposées. Dans un contexte tendu, les positions et défenses individuelles ont tendance à se renforcer et l’écart entre les personnes ne fait qu’augmenter davantage.

Se poser ensemble, dans le même espace-temps, c'est-à-dire en un même lieu et dans le même moment, permet de partager le même présent, en conscience. Ainsi, la possibilité de se rejoindre et de se comprendre est facilitée. La stratégie de défendre "sa position" et "son mouvement" qui s’imposait jusqu'alors comme étant la seule valable –en réalité la seule accessible– perd de sa force contraignante. On se détend (on se dé-temps) ; on sort de l’emprise de l’espace-temps. Et de là, on s’entend (tendre vers...) et on peut se rejoindre plus facilement. Ainsi, le temps et l’espace se rejoignent en un point instantané, présent, infini et durablement répétitif ; les forces en présence s'y équilibrent. L’équilibre n’est pas immobile. Il est une succession de moments de déséquilibres, d’instants animés de vie qui s’expriment pleinement dans l’espace libre qui l'a toujours été. Dans ces conditions, ne pouvant plus faire de différences, ni donc de comparaisons, le mental à tendance à baisser la garde, à lâcher son job de sempiternelle vigie et responsable de la survie de l’individu. Il se met au repos. Dans cette détente du « laisser-faire » et du « laisser-être », il y de l’espace pour la fluidité, l’inspiration, le souffle de la vie.

La médiation, c’est ouvrir l’espace (qui en réalité est déjà présent sinon çà ne bougerait pas) pour laisser s’exprimer le mouvement, l’émotion, la sensation. En conscientisant ce temps –l’énergie va là où se pose l'attention– on leur laisse de l’espace et on écoute, sans suivre ce qui se présente afin de rester libre de cela, ne pas devenir cela, ne pas se concentrer en cela. Au contraire, c'est l'invitation à rester détendu, ouvert et libre de l'espace et du temps.

Pour les personnes qui choisissent de s’engager dans la médiation pour réguler ou régler leur conflit ou différend, le médiateur dans sa posture de professionnel indépendant, neutre, impartial –ou plus justement multi-partial– favorise les prises de conscience de l’espace déjà présent et ouvert et de là, la détente de soi et l’ouverture d'une piste de solutions inédites et durables.


  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon

© 2018 by Lionel Drouvin. Mentions légales