• lionel drouvin

Écho-graphie


Quel émerveillement, quelle joie, quel bonheur pour une maman et un papa de voir la vie qui s’anime lors d’une échographie, quelle émotion ; c’est… waaaoh ! C’est un moment de présence intense de vie.

A partir d’une imagerie basée sur la résonnance d’ondes, l’ « écho »-« graphie » nous rend visible et audible la vie qui se développe, qui s’anime et qui croît. Elle la rend accessible à nos sens les plus prégnants et notamment la vue. A partir de cette vision, l’image nous fait voyager en nous-mêmes, nous fait nous représenter comment est le fœtus, ce bébé qui s’agite dans le ventre de sa mère.

Mais avant cette image, avant les représentations que celle-ci va engendrer dans notre esprit-mental, il y a ce moment magique de reliance à la conscience pure ; cet instant où nous restons scotchés, bouche bée, inconscients de ce qui se passe autour de nous, à la fois inconscients de nous-mêmes et conscients et connectés à tout ce qui est. Cette onde là est une connexion à l’amour sans forme, l’amour pur. A cet instant, le vibrationnel qui nous traverse et nous transforme, qui nous rend comme transparents (à la fois être au-delà des apparences et sans besoin de parents), c’est la vibration issue de cette conscience pure, de la source comme l’appelle certain. Elle n’est pas visible ou audible ou accessible à aucun de nos sens « communs ». C’est simplement et subtilement perceptible dans les moments où le calme se fait, ou le silence s’impose de lui-même, à lui-même et à travers lui-même.

A partir de cet instant, tout est possible, tout est interconnecté et interagissant.

Tout est sans rejet ni attente de quoi que ce soit d’autre. La connexion à ces moments de pure conscience est toujours disponible. Tout en étant ancré dans le concret, dans la terre, cette connexion permet de laisser possible toute créativité dans l’élan du ciel. Elle permet l’accès au champ de tous les possibles posé dans notre axe « terre-ciel » en étant guidé par lui.


0 vue
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon

© 2018 by Lionel Drouvin. Mentions légales